Nos enfants nous accuseront - le film

Publié le par Helene

"Nos enfants nous accuseront"... et franchement, il y aura de quoi!
Ils nous accuseront de leur servir des pesticides à table à tous les repas, dans chaque fruit et légume non-bio(jusqu'à 28 passages pour une pomme... et il ne suffit pas de l'éplucher pour tous les enlever...), de leur donner des additifs alimentaires dans le moindre biscuit, boisson, bonbon ou plat préparé, de les empoisonner avec des vaporisateurs anti-moustiques, etc...

Chaque année en Europe, 100.000 enfants meurent de maladies causées par l'environnement. 70% des cancers sont liés à l'environnement, dont 30% à la pollution et 40% à l'alimentation.
En France, l'incidence du cancer a augmenté de 93% en 25 ans chez l'homme..
.
76.000 tonnes de pesticides sont déversés chaque année en France!

         Voir ici la bande annonce du site officiel (6 min 50)

Ils pourront également nous accuser de leur laisser en héritage une terre morte car dans les champs non-bio, tel qu'on le voit dans le film, la terre est tuée par tous ces herbicides: sans herbe et sans vie (vers de terre et cie) elle ne retient plus l'eau, la terre craquelle et l'humus s'en va avec la pluie... Il faut donc toujours plus irriguer...
Résultat: au bout de 20 ans, les 20 cm d'humus ont disparu et la terre ne peut plus rien faire pousser sans un apport d'engrais... La boucle est bouclée.

Il faut se dépêcher d'aller voir "Nos enfants nous accuseront" car il ne passe que dans 3 salles sur Paris (et on était que 30 personnes dans une salle du quartier latin, samedi soir!)
Débat prévu avec le réalisateur jeudi soir 13 novembre au Reflet Médicis (75005)

Quelques questions/réflexions en vrac:
- tant qu'on parle de la crise économique et financière, on ne parle pas de la crise écologique actuelle et à venir. (Je ne regarde pas la télé, mais je n'ai pas l'impression qu'on en parle beaucoup, non?...)
- la destruction de tous ces champs non-bio est-elle totallement irréversible? Combien de milliers d'années sont nécessaires pour refaire 20 cm d'humus?
- à part en mettre plein les poches aux grandes Cies de pesticides et engrais, ça sert à quoi, tout ça?
- les petits-enfants de Monsieur Round-Up feront-ils un procès à leurs aïeuls?
- nos enfants nous accuseront-ils des cancers qu'on leur refile à table?
- la santé de notre terre nourricière ne devrait-elle pas être protégée?
- et les champs inscrits au patrimoine de l'humanité?... pour nous et pour les générations futures...

A la maison, on est passé de 50% bio à 90%. En un week-end.
Il y a des fois, même un documentaire de qualité moyenne, ça vous change la vie... à jamais.

Hélène

PS: Quand à la remarque de Mary-Ann (que j'aime bcp): "n'oublions pas quand même que l'espérance de vie n'a jamais été aussi longue en ce 21ème siècle !" , je pense que:
- l'espérance de vie est longue actuellement car les personnes agées ont bénéficiées de nourriture saine jusque dans les années 70, soit la 1ère moitié de leur vie, ou même les 2/3 de leur vie...
- que la médecine a fait bcp de progrès il est vrai, et qu'elle est abordable en France
- que ces personnes sont parties a la retraite à 60 ans (si ce n'est 55... oui, j'en connais plusieurs!)

Mais nous:
- on a mangé des pesticides depuis qu'on est tout petit, idem pour les additifs alimentaires
- la médecine sera un vrai luxe dans 40 ans
- on partira a la retraite à 70 ans... (c'est bien ce qui est en train de se faire, non?)

Les scientifiques s'accordent à dire que lorsqu'on aura 70 ou 80 ans, on sera en bien moins bonne santé que les gens de cet âge, actuellement. Gloups. Raison de plus pour commencer le bio tout de suite!



Publié dans Alimentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eléonore Visart 27/11/2008 18:20

Je n'ai pas vu le film "Nos enfants nous accuseront". Je ne sais même pas s'il passe en Belgique, mais des amis français végétariens l'ont vu et ont été déçus car on n'évoque pas le gaspillage et la pollution à cause de la consommation de la viande!

D'autre part je lis que la médecine a fait bc de progrès et est abordable en France?? Oui seulement la médecine allopathique, celle qui abuse des poisons polluants et testés sur les animaux! Si on veut se soigner autrement sans polluer nos corps, ni la nature et sans faire souffrir les animaux, il faut payer de sa poche! J'en sais quelque chose, surtout depuis qu'une de mes filles souffre d'un cancer et qu'elle refuse la sacro sainte chimio! Là pas de remboursement. La décroissance c'est aussi éviter de consommer tous ces médicaments et là, la France est une championne hélas!

WhilelM 23/11/2008 14:09

Salut hélène,

Concernant ton interrogation sur la production d'humus, une citation éclairante de John Jeavons :
"Voici ce qui est magnifique avec la micro-agriculture durable et Biointensive : en réinsufflant la vie dans le sol, nous avons été capables d’élaborer l’équivalent de 500 ans de sol en l’espace de huit années et demies, quant à sa structure de carbone humifère, selon une
Maîtrise tenue à l’Université de Californie à Berkeley, dans la section des sciences des sols."

Source : Conférence de John Jeavons donnée durant le Rassemblement annuel du Seed Savers Exchange. USA.
Eté 1998.
Traduction de l'anglais de Dominique Guillet.
http://www.kokopelli.asso.fr/articles/j-jeavons.html

Akä 20/11/2008 14:10

(moi, j'ai la trouille en vélo, alors j'ai un abonnement vélo'v mais je m'en sers peu, uniquement pour des trajets où je suis sûre d'être tout le long sur piste cyclable. Ce qui fait peu...)
(Pour la proposition d'échange, ça me botte, mais je suis moins sûre que votre point de chute (mon chez-moi) vous fasse rêver: 35m carrés bourrés jusqu'au plafond (je suis sur le chemin... mais le début du chemin), en haut de 5 étages sans ascenseur, en plein Lyon mais même pas à la Croix-Rousse: pas folichon pour des vacances ;)

marie 14/11/2008 12:22

Merci !!!!en esperant que tout ce que nous faisons n'est pas inutile!!!!et surtout trop tard!c'est ça le plus effrayant

Olivier 13/11/2008 11:25

Certes la santé de chacun c'est important.
Mais ce qui me préoccupe plus ce sont les ecosystèmes que l'on détruit avec l'agriculture petrochimique et intensive, sans oublier les organisations sociales (populations et traditions agraires dans les pays en développement tout comme chez nous).
Car ses formes d'organisations qui se sont adaptées pendant des millénaires, une fois diparues, nous dépendrons tous de l'industrie agroxxx pour survivre aux évolutions climatiques/épidémiques/etc... Et là il faudra les payer cash, au prix fort, en supposant qu'elle aura une solution à proposer, ce qui n'est même pas certain (et personne ne les y oblige)