Etude du MDRGF sur les pesticides des raisins de table

Publié le par Helene

Le "Mouvement  pour le Droit et le Respect des Générations Futures" s'est associé à 4 autres ONG européennes pour étudier les pesticides trouvés sur le raisin de table de 5 pays européens (Italie, France, Pays-Bas, Hongrie, Allemagne.)

Grappes de raisins sur leur pied de vigne. Photo © DR
Les résultats ne sont pas fameux - un euphémisme pour dire qu'en gros, c'est la cata: sur 124 échantillons, un seul ne présentait pas de traces de pesticides et 20% des raisins avaient reçus au moins 10 pesticides différents... Ils ont même trouvé des pesticides neurotoxiques, suspectés d’être cancérigènes ou encore pouvant perturber le système hormonal...

Et plus spécifiquement pour la France,
100% des 25 échantillons testés étaient contaminé et 44% des raisins étaient contaminés par au moins 10 pesticides différents. 51 pesticides ont été détectés au total, soit 8,5 pesticides par échantillon en moyenne!


Lire l'étude complète ici: http://www.mdrgf.org/news/news241108_raisin_supermarche_pesticides.html

Que faire, sinon acheter du bio?

Alors que j'expliquais un jour à une amie qu'on ne mangeait bio qu'a 50% à la maison en raison du prix, elle m'a répondu:  "Mais si! le bio, c'est moins cher, car combien ça coûte un cancer? Hors de prix!"
C'est vrai que vu sous cet angle...

Et puis de toute façon, pas la peine de manger du raisin maintenant, ça n'est pas la saison et il vient du Chili... (bonjour le CO2!)

La prochaine fois, je vous parlerai des fraises qui viennent d'Espagne...

Hélène

PS 1 : Info importante, le MDRGF est aujourd'hui assigné  en justice
devant le Tribunal de Grande Instance de Paris par la Fédération Nationale des Producteurs de Raisins de Table. Cette Fédération de producteurs de la FNSEA les assigne pour un soit disant "dénigrement du raisin de table" suite à la publication d’analyses de résidus de pesticides dans des raisins de tables vendus dans des supermarchés réalisées en novembre 2008 avec quatre autres associations européennes. La Fédération Nationale des Producteurs de Raisins de Table (FNPRT) leur demande 500 000 Euros pour dénigrement.

Il faut dire que cette étude dérange beaucoup tous ceux qui voudraient que rien ne change dans les pratiques agricoles polluantes actuelles...

Aujourd'hui c'est la survie même de notre association qui est menacée. Pire encore, c'est la liberté que tout contre pouvoir citoyen a dans ce pays de pouvoir réaliser et publier un travail d'information qui est mise en cause !
On nous fait aujourd'hui un procès pour nous faire taire, comme aux Etats Unis ou au Canada des entreprises intentent des 'poursuites baïllons' contre leurs opposants depuis des années déjà !
Il est urgent de réagir ! C'est ce qu'on déjà fait plusieurs personnes regroupées dans une association de soutien : Ensemble pour les Générations Futures. Cette association a mis en ligne ce jour un site dédié au soutien au MDRGF :
http://www.generations-futures.org


Et maintenant, je me demande: pour le plan
Ecophyto 2018 issu du Grenelle, qui prévoit de réduire de moitié en 10 ans l’usage des pesticides en France, on fait comment?...

PS 2 : Expositions aux pesticides et cancer du pancréas:

Deux herbicides , la pendimethaline and l'EPTC, on montré une association exposition/réponse statistiquement significative avec le cancer du pancréas selon une nouvelle étude. Cette étude : “Agricultural Pesticide Use And Pancreatic Cancer Risk In The Agricultural Health Study Cohort,” publiée dans l' " International Journal of Cancer", est une étude cas témoin sur des applicateurs de pesticides et leurs épouses dans les états de l'Iowa et de la Caroline du Nord. L'étude montre un risque multiplié par trois dans le cas d'une utilisation durant la vie entière de pendimethaline et un risque multiplié par 2,5 en cas d'utilisation pendant la vie entière d'EPTC, par rapport à ceux n'ayant jamais utilisé ces produits. De plus le fait d'avoir utilisé un des cinq pesticides trifluraline, chlorimuron-ethyl, pendimethaline, EPTC ou heptachlor augmente, selon l'étude, lerisque de caner du pancréas de 40%.
A noter que la pendimethaline est listée cancérigène possible et perturbateur endocrinien suspecté aux USA.

Pour lire l'étude entière en anglais :
http://www3.interscience.wiley.com/cgi-bin/fulltext/121538829/PDFSTART?CRETRY=1&SRETRY=0

Publié dans Alimentation

Commenter cet article