L'économie de partage: les gens s'y mettent!

Publié le par Helene

Ce moi-ci, je vous conseille la lecture d'un dossier de 6 pages dans la revue QUE CHOISIR intitulé 

 

Consommation collaborative: Nouvelle ère ou bulle marketing?

 

Qu'un magazine sur la consommation fasse tout un dossier sur l'économie de partage, c'est suffisament rare pour le noter! (lire un extrait plus loin.)

Pourtant, ne criont pas victoire trop vite: les journalistes terminent tout de même leur dossier par le chapitre "A vos risques et périls"... Dommage de finir sur une note négative! (même s'il est bien sûr nécessaire de prendre ses précautions sur le net, comme toujours.)

Je vous en recommande néanmoins la lecture, parce qu'on se sent moins seul et ça fait plaisir de voir que de plus en plus de gens s'y mettent, même si tous n'ont pas la même motivation (raisons économiques et non plus raisons écologiques.) Peu importe, la planète s'en fiche, l'important c'est de moins et mieux consommer...


Bon, moi, perso, je préfère utiliser mon réseau de copines, quartier, famille... pour donner ou emprunter ce dont j'ai besoin; c'est toujours plus sympa de pouvoir parler à une personne en face de soi ou au téléphone. Mais je reconnais que ça n'est pas toujours possible, et je dois ainsi régulièrement utiliser la liste Freecycle pour écouler divers objets...

 

Et vous, qui n'êtes peut être plus un néophyte en la matière, avez-vous l'impression que les gens s'y mettent à l'économie de partage, autour de vous?

 

Hélène

 

Ci-dessous, l'éditorial de Jean-Paul Geai, rédacteur en chef à Que Choisir:


Consommer autrement

Et si on consommait moins ? La question peut paraître saugrenue alors que la consommation est l’un des poumons de la croissance économique. Pourtant, l’idée fait son chemin. Ce mois-ci, Que Choisir ouvre le dossier de ce que certains appellent l’« économie du partage ». ­Donner, louer, troquer… Crise oblige, de plus en plus de personnes optent pour un nouveau modèle de consommation. ­Vêtements, aliments, objets et petits services : tout s’échange sans obligatoirement passer par l’acte d’achat. De quoi sérieusement ébranler la société de consommation telle que nous la vivons depuis une cinquantaine d’années. Ou de la repenser différemment. Est-il utopique d’imaginer un système où la finalité de la consommation ne serait plus l’acquisition d’un produit pour lui-même mais pour son utilité ? Il s’agirait alors de passer d’une économie de la quantité à une économie de la qualité où la priorité serait de satisfaire utilement les besoins des gens. C’est l’idée que défend l’économiste Philippe Moati, professeur à Paris-Diderot. Pour lui, les tensions sur le pouvoir d’achat ouvrent l’opportunité de la mise en place d’un modèle de consommation appelant un régime de croissance différent, ­davantage centré sur l’optimisation de la dépense, la qualité, la consommation « utile », la réduction des gaspillages et le respect des contraintes environnementales. Une économie où la durée de vie du ­produit et sa « réparabilité » prendraient toute leur place. Aujourd’hui, le commerce se transforme : la consommation de masse s’essouffle, la fréquentation des centres commerciaux est en baisse, le ­développement d’Internet accélère cette mutation. « Le commerce opère un ­retournement fondamental, écrit Philippe Moati (1). Il passe d’une orientation/produit à une orientation/client. Alors qu’il fonctionnait selon une logique descendante, consistant à acheminer les produits des usines jusqu’aux consommateurs, il s’oriente ­désormais vers un mode de fonctionnement ascendant visant l’apport de solutions ­pertinentes aux problèmes de consommation des clients. » Remettre le consommateur au centre des préoccupations donnerait un sens nouveau à la vie économique.

 

 

Vous pourrez lire plus loin, dans le dossier (p.46):


... Désignée l'année dernière par le magazine  Time  comme l'une des dix idées qui vont changer le monde, la consommation collaborative a ses militants convaincus, ses sites emblématiques  et sa papesse, Rachel Botsman, une jeune américaine charismatique douée pour les formules qui font mouche: "Combien d'entre vous possèdent une perceuse?", demande-t-elle aux auditeurs de ses conférences, dont la plupart lèvent alors la main. "Vous allez l'utiliser 12 ou 13 minutes pendant toute sa durée de vie. Or, ce dont vous avez besoin, ce n'est pas de la perceuse, c'est du trou!"

 

Merci Rachel! 

 

Quelques sites:

Merci de nous donner ici vos impressions (en commentaire) sur ceux que vous avez déjà utilisé, ou sur d'autres...

Pour les dons d'objets:

www.donnons.org

fr.freecycle.org

Pour les dons d'ordinateurs:

don.ordi.free.fr 

Pour les "trocs parties":

www.les-bons-plans.fr 

www.chacunsatribu.com

Pour les vacances: échanges de maisons et couch surfing (relire l'article de Clémence de mai 2008!)

www.echange-maison.net

www.trocmaison.com

fr.homeforhome.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

north bama realestate 28/12/2020 14:21

If you're a excellent family searching for a home to purchase, then Boynton, Florida may be the right location because offering a beautiful, friendly environment to get kids and also the homes you will find so comfy for loved ones size, along with patios as well as beautiful scenery and horticulture around houses in Boynton Seaside, Florida.

office cleaning dubai 25/11/2020 10:32

When your housekeeping service might deal with light dusting plus vacuuming, there is a wonderful chance you still want to serve a more heavy housekeeping expert services yourself now and then. By covering up items around the home, you're qualified to lower the time spent cleaning and to the maintenance with messes and also spills.

Clipping Path Service 16/05/2019 05:39

Lovely blog. Thanks for sharing with us.This is so useful.

Filou 08/10/2018 12:23

Dis donc Hélène, ta décroissance est aussi marquée que la mienne car je n'ai même plus de nouvelles de toi et de ta famille. Que de bons souvenirs qui ressurgissent...... Et ta source qui continue de couler et de permettre de trouver quelques outils de contacts avec des gens ayant en tête des idées de régulation de la masse critique de la bêtise humaine en levant un tout petit peu le nez du guidon.
Fil qui est toujours au même endroit.

Doublesix 08/06/2018 09:09

C'est marrant, j'ai commencé la même démarche de lister plein de sites et d'idées utiles sur mon blog pour aller, entre autre, vers le zéro déchet, la décroissance...ce serait bien qu'on puisse réunir l'ensemble de ces listes (on doit être nombreux à en faire) sur un site Web ou contribuer à un site Web existant !