Il est urgent d'agir! contre le changment climatique

Publié le par Helene

Le changement climatique d'origine humaine est la plus grave des menaces glogales auxquelles notre planète est actuellement confrontée.

On brûle trop de charbon, pétrole et gaz, et ces gaz retiennent la chaleur du soleil: d'où l'effet de serre. Les experts prévoient entre 1,5 et 6 ° au pire, d'ici 100 ans. Quand on pense que ce qui nous sépare du dernier âge de glace est 2 ou 3 degré de différence en moyenne...
ça laisse tristement songeur.

C'est donc aux pays qui brûlent le plus de montrer l'exemple. A nous, pays riches,  de produire différement (aux politiques de mettre en place les solutions: on sait qu'elles existent) et aux citoyens de consommer différement... c'est à dire MOINS!

Moins de voiture  (presque plus, puis plus du tout...)
Moins d'avion (franchement, nos parents vivaient mal sans les charters/soleil en hiver?)
Moins de chauffage et plus d'isolation (c'est meilleur pour la santé et au final, on fait des économies...)
Moins d'emballages (dans les fruits et légumes, y'en a pas et c'est meilleur pour la santé!)
Moins de gadgets et de bidouilles qui encombrent notre espace et nos têtes et qui polluent toujours au final, notre air ou notre eau...

Je vous livre ici une petite vidéo de 3 min que j'aime beaucoup.
Elle a été tournée en Belgique (par les Amis de la Terre) sur une plage l'été dernier. Regardez-la avec vos enfants, impliquez-les, ils font partie du changement... et de la solution.

Il nous reste 4 à 10 ans pour changer notre façon de vivre avant que la machine s'emballe toute seule... Alors, on préfère un degré 1/2, ou 6 degrés?

Hélène

p.s. : mauvaise nouvelle. Les politiques ne font rien (lire l'article de Cyrielle ci-dessous) donc il va falloir qu'on mette les bouchées double en attendant qu'ils se réveillent. Et en attendant les prochaines urnes, apostrophez-les! Les députés sont là pour ça... Envoyez-leur la vidéo: vous trouverez toutes leurs adresse mail ici, en cliquant sur leur nom. Allez, faut qu'on s'bouge!


Par Cyrielle Den Hartigh:
Paris, le 20 mars 2009 - Les Chefs d'Etat européens réunis aujourd'hui à Bruxelles ont cloturé le Conseil de Printemps en échouant à débloquer les fonds nécessaires à financer la lutte contre les changements climatiques. Cette décision particulièrement grave remet en question toute la suite des négociations internationales sur le climat, et notamment le volet lié à la participation des pays du Sud. Les Amis de la Terre condamnent fermement cette politique du pire et demandent à l'Union européenne d'assumer ses responsabilités, en s'engageant à fournir dès 2013   35 milliards d'euros aux pays du Sud.

Les financements sont la clef pour engager les pays en voie de développement à signer la suite du protocole de Kyoto qui expire en 2012 et qui sera négocié lors des discussions des Nations unies à Copenhague en décembre 2009. Les pays du Sud n’accepteront pas un nouveau traité sans avoir l’assurance que les pays industrialisés s’engagent significativement à réduire leurs propres émissions et soutiennent financièrement les pays les plus impactés par les changements climatiques. Mais jusqu’à maintenant, les pays de l’Union européenne (UE) n’ont fourni aucun chiffre sur les fonds qu’ils rendraient disponibles. Les pays industrialisés portent pourtant la responsabilité historique des émissions de gaz à effet de serre qui causent aujourd’hui le dérèglement climatique.

« L’UE a parfois été coupable d’inaction. Aujourd’hui cette inaction devient un blocage délibéré à la résolution de la crise climatique. L’Europe doit commencer à payer ses dettes climatiques et proposer au moins 35 milliards d’euros maintenant. » explique Sonja Meister, chargée de campagne Climat pour les Amis de la Terre Europe.

Pour Sébastien Godinot, coordinateur des campagnes aux Amis de la Terre France « L’UE, par son jeu de poker menteur, est en train de compromettre les chances d’obtenir une solution équitable à la crise climatique. Si les pays industrialisés n’agissent pas maintenant, le dérèglement climatique coûtera bien plus cher que l’actuelle crise économique et menacera les vies de millions de personnes à travers le monde ! »

Les Amis de la Terre estiment que, si les gouvernements de l’Union européenne sont sérieux lorsqu’ils affirment vouloir combattre les changements climatiques, ils doivent formuler des propositions sérieuses en termes de financement des pays du Sud impactés par les changements climatiques. Ne rien proposer revient à compromettre les négociations à venir.

L’Union européenne doit aussi urgemment mettre en place des mesures pour réduire ses émissions domestiques de gaz à effet de serre de 40 % d’ici 2020.


Publié dans Agir

Commenter cet article

bibi 16/09/2009 14:23

extrémiste! Je veut bien qu'il y est un changement mais plus de voiture, plus d'avion, moins de chauffage non mais oh!!!!
faut pas déconner. Et pourquoi pas une massue, un bout de barbaque dans les mains et peut-être même un dinosaure comme moyen de locomotion!!!! barjo!!!!

Koldo 24/03/2009 23:27

Petit détail : parmi les différents scénarios du GIEC concernant les émissions de GES, un est irréaliste. Il n'y aura tout simplement pas assez de carburant fossile pour provoquer les émissions en question.
J'en profite pour vous signaler l'excellent site "Future Scenarios" ( http://www.futurescenarios.org/ ), du non moins excellent David Holmgren.

ervalena 24/03/2009 18:52

bonjour
Bon maintenant que les choses sont dites agissons..; j'ai déjà comencé en supprimant la deuxième voiture.
Dimanche dernier, nous sommes allés à écobat. Nous envisageons d'isoler nos combles perdus avec de la ouate de cellulose soufflée. Bien que nous ayons une chaudière à gaz de 35 ans, il s'avère que nous ne sommes pas très énergivores: 1000€ de gaz par an pour une maison de 100 M2. On nous a dit que la chaudire à condensation dans notre cas n'était pas rentable car même avec le crédit d'impôt de 40%, vu qu'on ne dépense pas beaucoup ce b'est pas rentable. Les panneaux solaires? Trop cher car il faut trop d'années pour amortir. on ne compte pas rester ici plus de 4 ans. L'électricité? ça vient u nucléaire, le bois? la combustion du bois est polluante. Alors que faire???
On va être obligés d'acheter une chaudière à gaz à 25% de déduction fiscale... Cest peut-être dommage, mais nous préférons garder les sous pour la prochaine maison quand on la fera construire en bioclimatique!!!

charlotte 24/03/2009 13:00

bonjour,
ayé, mail envoyé à mon"cher" député
charlotte

Denis Griesmar 24/03/2009 12:34

Concernant les avions : comment se fait-il que tout le monde (sauf les Allemands, qui y pensent) semble avoir renoncé aux dirigeables (gonflés de gaz ininflammables), plus lents, certes, mais beaucoup moins gourmands en énergie, y compris pour transporter de lourdes charges, en remplacement des camions ? Le souvenir de l'accident du Hindenburg est-il si prégnant ? Ou bien des intérêts puissants visent-ils à nous faire gaspiller jusqu'au bout ? ...