Réclameurs....

Publié le par Clemence

Il y a 15 jours, la machine automatique de ma banque était hors service.
Obligée donc d'aller à une autre banque.
Et par la même occasion, obligée de me coltiner les $2,5 supplémentaires car ce n'est pas MA banque.
Dimanche dernier, rebolote.
Le distributeur à billets de nouveau vide... de billets.
Et donc encore $2,5 de frais.
Ok.

Comme tout de même, je suis un peu raleuse, je décide de ne pas en rester là.
Je ne veux pas en rester là car je me dis, si nous sommes 1000 personnes dans mon cas.... au final y'a $2500 qui sont partis comme ça, pour rien.
Je décide donc d'aller "réclamer".
Réclamer n'est jamais un acte très agréable.
Je prends donc mon bon accent français et mon courage, et je vais lundi à ma banque.
On me reçoit.
Je m'explique.
"Je ne sais pas comment ça se passe ici...blablabla...Mais tout de même deux fois de suite.... pas de billets....de votre faute...."
On m'écoute.
Me dit d'attendre.
Il faut voir avec là-haut. La direction.
Dix minutes + tard, on me donne un grand sourire.
"Oui, la direction a accepté votre demande. Nous allons faire une geste et vous recréditer. C'est de notre faute, le distributeur était bloqué."
Humm. Petit sentiment de petite victoire.
Petite satisfaction.

Satisfaction mais néanmoins, en rentrant à vélo, je me disais si c'est de leur faute, si c'est la responsabilité de la banque, alors pourquoi ne nous ont-ils pas automatiquement recrédité ou du moins contacté.
Pourquoi dois-je littéralement réclamer pour non pas obtenir quelque chose mais normaliser?
Pourquoi dois-je moi mettre de l'énergie dans un acte désagréable pour récupérer un dû?

L'exemple que beaucoup ont dû expérimenter est l'arrêt d'un forfait téléphonique.
Tout est fait pour rendre la tâche difficile.
Il faut prévenir 3 mois avant. (Aller savoir pourquoi aux Etats Unis point de 3 mois nécessaires, il suffit d'appeler et tout se fait immédiatement).
Une lettre par recommandé.
Et très souvent votre compte est encore débité.
Il faut donc rappeler.
Passer du temps.
Bref mettre de l'énergie.
Le pire, c'est qu'on pourrait se dire "Oh ils sont débordés".
Oui sans doute sont ils débordés.


Mais certaines entreprises comptent aussi sur notre "découragement".
Pour 1 personne qui va "réclamer", combien ne vont pas le faire ?
Faute d'avoir noté un débit de trop sur leur compte, faute d'avoir le temps, faute d'avoir l'énergie....
Combien vont se dire "je ne vais pas me démener pour 20 euros". Je ne vais pas me démener et me transformer en réclameur.
Car, indrectement, on se retrouver transformé en réclameur, en quémandeur.


Et le pire c'est qu'en nous transformant en réclameur, l'entreprise nous demande également de noter "le geste commercial" lorsqu'elle accepte notre requête.
En gros, elle nous demande de lui dire "merci".
Alors oui Merci.
Merci d'avoir le sens du client essentiellement sur vos affiche 4 par 3.
Merci de ne même pas faire semblant d'avoir d'empathie.
Merci de ne pas avoir le temps de vous soucier vraiment car... vous n'êtes pas là pour ça, tout de même.
Merci en fait de nous prendre pour ce que nous sommes, des consommateurs.
Des vaches à lait qu'il faut traire chaque mois.
Ni plus ni moins.


Clémence

Commenter cet article

mal 05/03/2009 21:25

attention, les entreprises responsables savent qu'il faut être transparent et que pour 1 client qui réclame 10, 100, 1000 selon le secteur d'activité ne prennent pas la peine de réclamer et se détourne de la marque/entreprise qui les a déçu! alors que ceux qui leurs font part de leur insatisfaction sont des clients attachés à la marque ou l'entreprise et bien les traiter permet de créer une pub : le bouche à oreille !! indispensable pour fidéliser sa clientèle !

ervalena 31/01/2009 16:00

et encore je trouve que tu as eu de la chance d'être reréditée sans discussion... Mon mari lui attend toujours les dommages et intérêts pour des erreurs de compte vieux de plueirus mois pour lesquels il a dû "râler " deux ou trois fois avant d'avoir obtenu satisfaction... Il ne va pas en rester là: il a menacé de remonter à la Direction Générale...

Aurore 31/01/2009 10:42

C'est une analyse très réaliste. En fait, notre société nous pousse vers la facilité voiture plutôt que marche à pieds, plats préparés plutôt que de faire la cuisine et tant d'autres...Dans ce système les gens ne s'embêtent plus pour récupérer vingt euros et si, malgré tout, ils le font ils passent pour des râleurs, des pointilleux qui n'ont rien d'autre à faire. Pourtant, à force de ne pas réagir, on nous ponctionne de plus en plus. Alors, je suis fière d'être une râleuse et non ça ne m'amuse pas de venir quémander quelque chose qui m'est du à la base. Et ça fait plaisir de voir que je ne suis pas seule.

estelle 31/01/2009 00:11

Tout à fait d'accord, les banques en particulier sont très au point pour nous voler de l'argent et avoir beaucoup de difficulté à nous le rendre même si c'est une erreur de leur part (j'en ai eu l'expérience et j'ai eu beaucoup de mal à récupérer 300 euros qui avaient disparus !), mais tu as raison pour les sociétés de téléphonie, alors là c'est le pompon car on est déjà extorqué dès qu'on se plaint car toutes les communications coûtent en général très cher, enfin il ne faut pas éviter de réclamer sans en devenir parano bien sûr !