Ayez peur.... et consommez

Publié le par Clemence

En étant dans un pays étranger, on fait souvent beaucoup + attention à de simples détails.

- Ce qu'il y a sur les rayons des grandes surfaces,
- La façon de conduire des automobilistes,
- Le sens des expressions utilisées,
- ...Et même l'odeur de la lessive.
Bref on réouvre ses yeux, son nez et ses oreilles.

De la même façon, on regarde la télévision avec un nouveau regard, une autre approche.
Et on se rend compte que certaines évidences - que l'on pensait pas-tout-à-fait-justes-voire-plutôt-fausses, se vérifient en fait très largement.


1/ La publicité = ça marche
D'abord, ce que j'ai remarqué en débarquant aux Etats-Unis, c'est que la publicité, c'est idiot et peut-être naïf, mais ça marche.
Et ça marche vraiment.
Oui. Oui.
Si l'on estime que la publicité est le fait de faire connaître, et bien nul doute, cela fonctionne.
Je l'avais déjà noté en allant au Costa Rica et en m'entendant - à ma grande surprise - commander une bière locale - simplement parce que j'avais vu des affiches un peu partout sur les murs du bar !
Je l'ai re-remarqué aux Etats-Unis car certaines marques - qui ne sont pas disponibles en France - me semblent pourtant très familières.

- Pourquoi est-ce que je peux penser que la marque de shampoing X est très efficace alors qu'elle n'existe pas en France et qu'aucun de mes amis ici ne m'en a parlé ?
Parce que c'est cette marque qui sponsorise un reality show, une sorte de Star Academy des coiffeurs.

- Pourquoi cette marque de voitures qui ne me disait rien il y a encore quelques mois, me paraît aujourd'hui le top du luxe ?
Parce qu'elle achète des espaces publicitaires dans des magazines haut-de-gamme.

- Pourquoi est-ce que je pense qu'une célèbre chaîne de café est très engagée politiquement et socialement? 
Parce que j'ai entendu à la radio qu'elle offrait un café le jour des élections à toutes les personnes qui sont allées voter.

Certes, comme on en discutait dans un précédent post, nous sommes quelque part, tous une cible marketing et une cible de communication.
Quelque soit...
- la route que l'on prend le matin (et les panneaux publicitaires que l'on croise),
- la radio que l'on écoute,
- la presse que l'on lit,
- et même certains blogs qu'on suit (cf article
de Justine Brabant sur Arrêt sur image - disponible par abonnement : Comment la pub se camoufle pour investir les blog),
..Et bien, partout, nous recevons des messages à vocation marchande.


2/ La publicité = ça marche, mais encore + quand on nous fait peur
On dit qu'en stratégie politique, rien de tel que de faire monter la peur pour séduire un électorat.
On ne citera aucun exemple, ni français ni américain, mais on sait que cela peut être vérifié.
Ok.
Et bien, dans la publicité, c'est la même chose.

Par exemple, beaucoup de messages publicitaires américains commencent par :
"Savez-vous que 3 millions d'Américains ne sont pas patati patata (protégés à l'intérieur de leur maison, assurés contre le vol de leur voiture, couverts par leur banque en cas de perte de leur Carte Bleue, à l'abri de microbes qui se propagent chaque jour dans la salle de bain...) ".
Pour finir et après vous avoir détaillé que leur produit n'est pas juste intéressant, il est simplement indispensable, vous en arrivez presque à prendre le téléphone pour passer commande.
Incroyablement efficace.

Si faire peur pour persuader est une technique utilisée depuis la nuit des temps, c'est intéressant de remarquer que sans éducation, sans connaissance des lois, processus et réglementations d'un pays, on y est d'autant plus sensible.



Tout cela pour dire, rappeler, rerappeler et redire que plus que jamais, la connaissance, le savoir, le partage des connaissances et du savoir, la recherche, l'éducation, l'information (au sens noble du terme)...Bref tout cela est nécessaire pour remettre la consommation à sa juste place, pour consommer mieux et surtout pour consommer moins.


Clémence
(et Agnès qui avait remarqué depuis déjà longtemps que les publicités américaines jouaient sur la peur)


NB 1: En parlant de savoir, probablement beaucoup d'entre vous connaissent Pierre Rabhi et son blog mais voici le lien. Ca fait du bien de lire des idées aussi intéressantes et aussi clairement amenées : http://www.pierrerabhi.org/blog/


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

prince2phore 17/12/2008 08:04

en même temps le peuple n'a jamais eu autant de moyens d'émancipation à sa disposition. la pub est loin d'être obligatoire, nous avons toutes les libertés possible pour vivre autrement mais...
la connerie c'est toujours plus facile.
tout humaniste que je suis, j'ai un peu lâché l'idée de faire le bonheur des cons malgré eux...

Bam 16/12/2008 16:27

Buvez, mangez, consommez... Ils ont bien compris comment asservir le peuple. La lutte ne fait que commencer

prince2phore 04/12/2008 11:50

Quelque soit...
- la route que l'on prend le matin (et les panneaux publicitaires que l'on croise)
-> je prends le BUS (dans lequel je ne regarde pas la route mais je lis, pas de la pub !) ou la moto, et là trop occupé à conduire pour voir la pub :)
- la radio que l'on écoute
-> Radio libertaire, 89.4, pas de pub ! mais en fait j'écoute des confs en mp3, université populaire ou autre, vive le net !
- la presse que l'on lit
-> Siné hebdo, pas de pub ! bah sinon, la presse ? non c'est une blague ? les livres c'est mieux...
- et même certains blogs qu'on suit
-> Firefox + addblocker...
..Et bien, partout, nous recevons des messages à vocation marchande.
-> ou pas donc, un petit autocollant "stop pub" sur la boite aux lettres, un usage très limité de la TV et le tour est joué.

On vit super bien sans pub et sans "infos", grace au net bien sûr, mais je n'ai aucun manque depuis des années que je vis comme ça :)

Ervalena 04/12/2008 08:20

c'est ce qu'on appelle les messages subliminaux....
du lavage de cerveau en quelque sorte!