Compact répond à vos questions... (1er épisode)

Publié le par Helene, Laure, Clemence

Je vous propose une nouvelle série, intitulée "Compact et vous" ou "Compact répond à vos questions"...

Il se trouve que depuis que j'ai créé ce blog avec l'aide de Laure et Clémence, je me retrouve très souvent face à des gens (parfois des journalistes) qui me posent les mêmes questions... J'ai pris le temps ces jours de les lister, et je suis arrivée à un total de 24 questions.
Je me propose donc de vous les livrer petit à petit, avec mes réponses, qui n'engagent que moi...  Merci de poser à votre tour vos questions (on essaiera d'y répondre) et surtout de donner vos propres réponses, en utilisant les commentaires.
Et pour les accros à Compact, venez nous rejoindre sur la Liste de Diffusion "Compact France"!

Question n° 1: QU'EST CE QUE COMPACT? (question fastoche, je commence par là...)

C'est un mouvement de Simplicité Volontaire et surtout contre la surconsommation, né en 2006 à San Francisco. Compact prône un retour à l’essentiel, tant d’un point de vue des valeurs que d’un point de vue consommation. Nous avons donc choisit, entre autre, d’essayer de ne faire aucun achat d’objet neuf en un an.

Le blog français « Compact » est né en mars 2008 et jusqu'a présent, nous sommes trois à écrire des posts: Clémence, Laure et moi-même; nous sommes complémentaires car très différentes.

Nous avons également lancé une liste de diffusion qui s’appelle "Compact France" pour que les gens intéressés par ce mouvement de simplicité volontaire puissent discuter entre eux, se donner des tuyaux, des infos, etc.
J’espère que le mouvement va aussi prendre dans d'autres pays francophones…

Question n° 2: POURQUOI "ZERO ACHAT PAR AN" D'OBJETS NEUFS?

Parce qu’il s’agit de l’avenir de l’humanité.
Les objets neufs (que j'appelle aussi "surconsommation" ou "superflus" car on peut très bien s'en passer) nécessitent:

1-    pour leur fabrication, l’utilisation de matières premières en voie de disparition (par ex, il nous reste pour quelques années d’extraction d'argent (13 ans), d’or (17 ans), de pétrole (42 ans) ou de gaz (80 ans) ; cf. Sciences et Vie, Hors Série de juin 2008.) Il n’y a pas que les pandas et les ours blancs qui disparaissent !...

2-    une dépense énergétique importante lors de leur fabrication. Si ces objets n’étaient pas fabriqués, on utiliserait moins de pétrole et d’électricité… d’ou moins de pollution : CO2 et déchets nucléaires… Si ces objets n'étaient pas fabriqués, on n'en serait pas là où on en est  au niveau du trou dans la couche d'ozone et du réchauffement climatique...

3-    ces objets neufs dégagent une énorme pollution via les transports. Ils viennent souvent de l’autre côté de la planète, et la pollution due au fret maritime longue distance a explosée ces dernières années.

4-    la gestion des déchets coûte en énergie, en transport, en recyclage… sans parler des décharges à ciel ouvert et de la pollution des sols que cela provoque ! (La durée de vie d'un objet neuf en occident est de 3 jours!)

Et je ne rentre pas encore dans la partie "sociale" qui se cache derrière tous ces objets neufs fabriqués la plupart du temps dans des pays où les conditions de travail restent très difficiles...

Je me suis rendue compte qu'en consommant du neuf, je participais au réchauffement climatique et aux autres dangers qui menacent la planète. Sentiment tout à fait désagréable... Mais je me suis également rendue compte qu'il m'était possible de prendre les choses en main et d'agir au quotidien, à mon échelle. Et donc pour moi, devenir «compactrice », c’est réduire au maximum l’achat d’objets neufs pour réduire mon empreinte écologique sur terre: tenter de laisser une terre propre derrière moi.

Hélène



Publié dans Questions - Réponses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eco_hote 23/09/2008 19:58

Je suis désolée de contredire ervalena, mais je ne dirais pas que TU (enfin VOUS) entreprenez pour nous...car c'est à chacun de faire, chacun a sa part de responsabilité, ce n'est qu'en multipliant les petites choses, les gouttes d'eau que l'on arrive à un GRAND mouvement.
Merci de nous rassembler, de nous permettre d'échanger nos bonnes idées à TOUS.

Voici ma petite contribution: j'étais contre ebay avant, je trouvais que c'était une grosse machine, un site d'achats inutiles... mais soudain j'ai réalisé combien en fait ebay est écolo. Pour diminuer mon empreinte, pour lutter contre le gaspillage, ebay c'est super! ça a commencé par ma fille pour qui je n'achète rien de neuf, je vois tous mes achats d'occasion, comme une location à moyenne durée, puisque je revends après.
Maintenant j'ai le réflexe ebay pour tout, avant d'acheter neuf, je regarde si je ne peux pas trouver d'occas. Du coup, j'ai découvert d'autres sites qui font la même chose (le bon coin, price minister...) et puis j'ose demander à mes voisins de récupérer leurs affaires: gazinière gratuite, briques, jouets pour enfants...
Je me rends aussi dans les dépôts vente où j'ai trouvé des vêtements supers, dignes de fashion victim !

ervalena 21/09/2008 22:54

bravo et merci pour l'oeuvre d'utilité publique et privée que tu entreprends pour nous!