Peindre un mariage en vert...

Publié le par Helene Noel, Laure Noualhat

Ca fait plusieurs fois que je lis des articles dans la presse féminine sur le mariage vert.
"Mariage vert", "mariage éthique", "mariage bio".... Qu'est-ce-que-c'est-donc-que-cette-nouvelle-tendance?

C'est apparemment un mariage où tout serait écolo.

Ecolo??? Ecolo????

- Oui la robe serait en fibre naturelle
- Les faire-parts en papier recyclé
- Les assiettes en écorce de bananes
- Le traiteur bio
- Une liste de cadeaux bio / équitables

Ok ok...
C'est plutôt sympathique et marrant...a priori.
Parce que même si tout ça, c'est mieux que rien. Certes. Ca ressemble surtout à un petit coup de peinture (verte of course). Pour y avoir réfléchi plus d'une fois (au mariage!), je me dis qu'il y a plein de façons de penser "durable". 
Bref, le Jour J aussi, on peut dire non au greenwashing ! (ouh la blague)

D'abord la robe
(ok ce n'est pas forcément le + important, mais comme je l'ai déjà dit... les fringues, hummmm).
Autrefois, il me semble que l'on se servait de la robe pour en faire ensuite des draps ou la tenue de communion, je ne sais plus trop. Et bien pourquoi pas repartir dans ce sens, et concevoir une robe réutilisable voire se resservir de celle de sa Maman ?

Ensuite, les assiettes en écorce de bananes.
Oui c'est rigolo.
C'est rigolo mais au final avec une centaine d'invités et plusieurs plats, ça fait surtout beaucoup de déchets.
Et qui dit déchets.... Est-ce que de bonnes assiettes en faïence ne pourraient pas suffire?

Enfin, une liste bio et équitable.
Oui bah bien sûr.
Essayons de trouver un robot de cuisine estampillé "développement durable"....
Plus sérieusement, il paraîtrait qu'on se marie de + en + tard. Donc en principe on est déjà relativement équipé côté ménager. Du coup, beaucoup de couples demandent maintenant comme cadeau un grand voyage... Un grand voyage, évidemment dans le cadre d'un tourisme responsable !

Bref, on cherche souvent à rassembler des idées dans une tendance.
"Tiens le mariage vert, oui ça sonne bien".
Et du coup, on cherche les nouveaux signes qui en témoignent, "ah tiens une robe en fibre naturelle"...
Mais du coup, sous prétexte de chercher des tendances et les "objets" qui les symbolisent, on passe forcément à côté de ce qui ne se voit pas, de ce qui ne s'achète pas.
On passe à côté de qui peut faire que le vert ne soit pas juste un coup de peinture, mais quelque chose de bien durable : le comportement et l'action.


Clémence

Publié dans Écologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

peinture naturelle rhone 22/06/2015 14:36

Cela peut être vraiment le moment de sensibilité les invités sur les rapports avec l'écologie sous forme de jeux

Sylvie 29/11/2008 18:26

Bonjour,
Je découvre ton blog avec plaisir.
La première fois que j'ai entendu parler de mariage vert ça devait être 1 ou 2 mois après mon propre mariage ... et je me suis posé le même genre de questions.
Je suis certainement très atypique mais j'estime que j'ai fait un mariage ... vraiment vert !
Nous avons décidé de nous marier après 10 ans de vie commune et un enfant ... faire les choses en grand ne nous disait pas. Autant nous considérons le fait de partager notre vie ou d'avoir un enfant comme "de l'amour" autant nous voyons dans le mariage un côté administratif et traditionnel. Nous avons donc choisi de nous marier, dans notre commune, en comité ultra restreint. Des amis proches, vivant près de chez nous et venus en trains. Coiffure maison, jupe blanche et chaussures sorties de ma garde robe, haut acheté pour l'occasion mais qui a re-sservi depuis etc. Idem pour mon mari : il a utilisé le costume qu'il avait acheté pour le mariage ... de 4 ou 5 copains.
Nous nous sommes rendus à la mairie à pied et sommes revenus toujours à pied à la maison pour y prendre le repas de fête que j'avais préparé ... avec des ingrédients choisis. Pas d'achats spécifiques en terme de vaisselle : nous sommes déjà suffisamment dotés... Pas de cadeaux, nous avions prévenu que nous n'en voulions pas.
C'était un mariage qui nous ressemblait et nous avions tout ce que nous souhaitions : quelques amis intimes réunis autour de nous. Je ne pense pas que nous ayons choqué qui que ce soit ...
Les mois qui ont suivi nous avons partagé un moment de convivialité avec nos amis de province : champagne ou un repas .... au gré de nos voyages déjà prévus...
Finalement je trouve ça plus "vert" que les mariages verts façon presse féminine et business même si je doute que ce type de mariage se généralise vraiment un jour...

Akä 01/08/2008 18:54

Je réfléchis justement à cette question ces temps-ci: un mariage écolo, ce serait quoi? et je me rends compte que j'ai envie que ce soit un moment qui amène mes hypothétiques invités à changer de point de vue, à s'interroger, à découvrir d'autres façons de vivre, en accord avec mes idées... Avec, je dois bien l'avouer, l'envie aussi d'en jeter quand même, surtout ne pas faire comme les autres, être hors normes... C'est pas encore gagné... Si un jour je parviens à élaborer mon mariage comme un retour à l'essentiel, un mariage compact en quelque sorte, j'aurai remporté une victoire contre cette part de moi qui veut posséder et montrer. En attendant, je ne me marierai pas...

Annelo 08/07/2008 23:08

pour ma génération (20 ans en l'an 2000) le mieux c'est encore de ne pas se marier. on se pacs discrètement, avec une petite fête avec nos plus proches amis, pas de robe à froufrou, pas de cadeaux inutiles, pas de klaxons hurlants et d'orgie alimentaire, pas de passage obligé à l'église, pas de stress ... c'est économique et écologique, et puis l'amour ne se prouve pas en se passant la bague au doigt mais dans l'attention et les gestes quotidiens. ;-))

Hélène 08/07/2008 10:51

Une de mes amies (coucou, Cécile!) vient tout juste de se marier: les assiettes étaient louées (c'est bien aussi quand on sait que ça sert plusieurs fois, et qu'en plus elles sont jolies...), la robe était simple et sera facilement portée à nouveau ou "customisée", la fête s'est déroulée dans le jardin des beaux parents... Du simple et du durable! (pour Cécile, j'espère!)