Les médias face à la décroissance...

Publié le par Helene Noel, Laure Noualhat

L'article sur Compact (oui, c'est nous!) dans Psychologies Magazine du mois de mai intitulé: "Arrêtons de jeter!" a eu un double effet sur moi: le nombre de lecteurs a doublé (super!) mais il m'a aussi laissé un goût amer... L'excellent article de Laure a été "réécrit" dans les coulisses du journal, nous faisant passer pour des gens compliqués (ah bon?) et les légendes sous la photo d'objets récupérés ont été changées car ils ne voulaient aucun objet acheté en brocante, ce qui est pourtant le cas de la plupart d'entre eux...

Mon copain m'a alors suggéré que le journal vit de la pub:
123 pages de pub + 14 demi pages + 10 pages de pub pour formations = 140 pages de publicité sur 304 pages... soit quasiment une page sur 2!   le tout tiré à 420.000 exemplaires... Or un journal qui vit de la publicité n'a pas tellement intérêt à dire qu'on vit bien et qu'on est heureux en consommant moins d'objets neufs et en fréquentant les brocantes...

Bref, lorsque les journalistes d'M6, Arte, Planète Bleue, Nouvel Obs, etc ont commencé a se manifester suite à cet article, j'ai eu comme un gros réflexe du chat échaudé... qui craint l'eau froide des médias!

C'est pourquoi vous ne me verrez pas ce soir à la télé, dans l'émission "66 minutes" d'M6... mais je suis quand même curieuse de savoir comment les journalistes d' M6 ont traité le sujet de la décroissance et de la simplicité volontaire, vu les pubs qui passent sur M6! Affaire à suivre, ce soir...
Et si vous êtes comme moi, sans télé, faites-vous inviter: une bonne occasion de socialiser et de créer un débat!

Hélène


Ci-dessous, l'article d'M6 pour présenter l'émission:


Environnement : ces Français qui ne veulent plus consommer
- Régis Mardon

C'est une nouvelle tendance qui préfigure peut-être notre mode de vie dans dix ans : modestes ou aisées, de plus en plus de familles françaises ont décidé de consommer moins, pour polluer moins. Vincent n’a plus de voiture, il a résilié son abonnement de portable et désormais, il récupère tout ce qu’il peut dans les vide-greniers. Ce chef  d’entreprise parisien de 32 ans ne cherche pas à faire des économies mais tout simplement à sauver la planète. Nathalie, elle, compte installer bientôt des WC où l'eau est remplacée par de la sciure de bois. Mais vit-on bien en n'achetant qu'un T-shirt tous les 6 mois et en se déplaçant à vélo? Qu'en pensent les enfants qui ne reçoivent à Noël que des jouets d'occasion? Plongée dans la France des "décroissants".
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Akä 01/08/2008 18:10

ce qui me choque dans cette présentation du reportage, que je n'ai pas vu (plus de tv, et pas l'info à temps pour se faire inviter!), c'est la toute dernière ligne, celle qui parle de ces pauvres enfants qui ne reçoivent que des jouets d'occasion, déjà usés, presque cassés! Je n'ai jamais si bien joué qu'avec la dînette usée, l'épicerie antique (et authentique) ressorties par ma grand-mère, la malle de déguisements (vieux vêtements récupérés, chaussures et robe de mariée de ma mère qui n'est pas du genre à sacraliser ce type d'objets), les cabanes de draps (mes propres draps de lit!) que ma mère nous autorisait à laisser plusieurs jours pour mieux en profiter... (Tous ces parents qui exigent de leurs enfants un terrain de jeu qui ressemble à un camp militaire me serrent le coeur: ils n'ont pas eu de chance, ou plus de mémoire...)
Tandis que je remisais trop vite les jouets commandés sur catalogues de Noël, parce qu'il ne m'apportaient pas la joie et la jubilation tant attendue. Alors que ce fatras de vieilleries, oui... J'en ai gardé le goût des vieux objets qui se transmetten, avec leur poussière et leur bosses, et leur charge de vie...

cathy 10/06/2008 09:52

personellement je n'ai jamais vu l'interet d'acheter plus que nessessaire, un t shirt tous les 6 mois, c'st la fete!!
les chaussures, la pas de chance les pieds grandissent encore (sauf les notres adultes) et pourquoi passer trop de temps a faire les courses tous les jours! une fois la semaine, faire le plein, on gagne du temps pour autre chose et ses loisirs. tout est une question de priorite.
un beau meuble me fait plaisir mais ne me rend pas plus de service, voir moins des fois, que celui que l'on m'a donne et que j'ai repeind pour qu'il soit plus propre! arretez de consommer pour en mettre plein la g... aux autres et deja ce sera un grand pas pour la planete et pour privilegier une autre qualite de vie!

Claude 08/06/2008 17:16

Le nez dans le guidon, je ne connaissais même pas votre site jusqu'à ce qu'Hélène m'en parle (du moins je pense que c'est le même Hélène N...). Cela m'apporte un peu de baume au coeur de rencontrer - fût-ce virtuellement - des gens qui pensent à l'avenir de nos enfants et de notre espèce ... et de toutes les autres espèces vivantes. Mais cela me'étonne toujours de ne plus, ou presque plus, entendre parler de surpopulation. C'est tout de même arythmétique : plus il y a d'humains sur Terre, plus nous consommons et plus nous polluons. Je ne milite pas bien sûr pour l'imposition forcée d'un seul enfant par foyer ou pour les stérilisations massives. Il me semble naturel de faire référence à ce facteur désicif dans toute démarche de décroissance et de décolonisation des autres espèces par l'espèce humaine. Cette attitude arrogante qui place les humains au sommet d'une hiérarchie inventée de toutes pièces par l'homme est à mon avis contraire à toute harmonie avec l'environnement ...

Bon, j'ai assez moralisé pour aujourd'hui, mais je reviendrai avec d'autres commentaires plus constructifs.

Claude

ervalena 07/06/2008 09:35

ah toi aussi tu as regardé? J'avais été invitée par Sylvie qui a un blog sur les yourtes "yurtao" qui elle aussi ne voulait pas être récupérée de façon tordue. Finalement je ne l'aurai pas vue. Ca m'énerve de voir comme les médias tournent les choses en ne respectant pas la pensée réelle de leurs auteurs!!! En fin de compte, on n'a eu qu'une vision caricaturale de la décroissance.

supervince 06/06/2008 23:21

j'oubliai : je ne fais pas peter ma voiture tous les 15 jours pour respirer à la campagne !!! nous y sommes en moyenne une fois par mois, descendons en train jusqu'a la gare de Cosne et finissons les 25 derniers km en voiture, (c'est déja trop), et c'est cette partie (environs 800km/an) que je compense carbonne avec Climat Mundi et ses cartes très ludiques distribués chez Nature&découvertes. Régis, le réalisateur du docu, à acheté sa carte en même temps que moi ! merci à lui !!!! :-)
Vincent (du docu !)