10 jours pour voir autrement, sans télé

Publié le par Helene Noel, Laure Noualhat

J'ai lu ça dans la presse, et je me demande bien si on en a parlé au JT... n'ayant pas la télé moi-même:

Pendant 10 jours, 250 enfants d'une école élémentaire de Strasbourg s'engagent à ne pas regarder la télévision, ni se servir d'internet (on peut faire ça, nous, plus d'une journée?!) ni jouer sur une console vidéo...

L'expérience est une première en Europe, et les enfants de 6 à 11 ans travaillent sur ce projet depuis le début de l'année, avec des cours sur comment décrypter les images, décortiquer les spots publicitaires et  créer des vidéos.

Il leur ai demandé de jouer le jeu honnêtement: en notant sur un carnet de bord, tous les matins, soirs et journées sans école, ce qu'ils ont fait... avec ou sans la télé. Ensuite, un bilan qualitatif sera effectué, et on verra si ce défi a fonctionné... Cette expérience a déjà été tentée aux Etats Unis, et les résultats sont très positifs: une réduction très sensible des violences verbales et physiques, sans compter une amélioration de l'alimentation et de la santé...

Les enfants passent 800 heures à l'école par an, mais en moyenne 1.200 heures par an devant leurs écrans!
Un enfant de 11 ans a vu en moyenne 8.000 meurtres à la télévision!!

Avec ma fille de 7ans 1/2, on a décidé de les encourager en leur envoyant une lettre dans laquelle elle leur explique qu'elle n'a pas la télé depuis qu'elle est née (ses parents n'ont pas du tout envie de changer l'antenne trop vieille...) mais qu'elle va choisir une vidéo avec son père tous les 8 ou 15 jours et que nous la regardons tous ensemble...

Elle aime beaucoup ce moment partagé avec nous: nous pouvons couper le film pour l'expliquer et en parler après si besoin. De plus, elle est actrice de ce qu'elle regarde: elle le choisit (longuement parfois) avec son père, en discute avec lui au vidéo store, et choisit le moment le plus approprié (en général le dimanche en fin d'après midi, quand il n'est plus l'heure de jouer dehors l'hiver.) Le reste du temps, elle le passe à jouer avec les voisines, chez elles ou chez nous... et elle préfère ça!

Si tous les enfants saturés de télé pouvaient profiter de cette expérience, quelle joie dans les familles et les cours de récré! Soutenons-les, même si l'expérience touche à sa fin, ils seront contents d'être encouragé... pour recommencer l'expérience l'an prochain, et pour toutes les autres écoles, qui j'espère, se joindront à eux!

Moins de biens pour plus de liens...

Ecole du Ziegelwasser,
Aux enfants de l'école,
3 rue de Bergerac
67100 Strasbourg

Merci pour eux!

Hélène


Publié dans Evènement

Commenter cet article

zazimuth 12/06/2008 20:16

Je vis sans télé depuis pas mal d'années à présent... et je ne m'en rends même pas compte !

ervalena 07/06/2008 09:40

il paraît que ça a bien marché au delà de toute espérance. J'ai la télé mais je la regarde rarement, que pour des sujets bien précis: zone interdite, des racines et des ailes, envoyé spécial...thalassa On ne peut quand même pas dire que tout est mauvais, il y a des méissions bien faites, mais j'en ai marre du JT qui n'annonce que des catas et ne parlent que rarement de choses positives! Je ne regarde jamais les émissions de variétés ou de jeux. Bref quand je suis seule, je n'appuie jamais sur le bouton. Je peux très bien vivre sans. Par contre j'aurais du mal à me passer d'internet! C'est quand même un moyen forimdable de "socialiser" etde connaître des gens qui s'intéressent aux mêmes choses que vous. Je me suis fait des amis ainsi et j'ai rencontré mon mari de la sorte! et sans internt je ne serais pas là à te lire! Même la copinaute qui vit sousune yourte a un blog!!!

trifine 29/05/2008 17:08

Une info comme ça, ça me donne de l'espoir.
Depuis toujours, je vis sans TV. Il y a eu des périodes difficiles (normal vu le monde dans lequel on vit), mais maintenant que je suis adulte je veux continuer sans TV pour moi, pour mon couple et pour mes futurs enfants.
Ce petit article est encourageant.